Félix Esclangon
Lycée
Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71
 

Témoignage : Je suis élue au parlement régional de la jeunesse (PRJ)

lundi 19 novembre 2018, par Zoé Dubois

Bonjour ! Je suis Zoé Dubois (la fille qui est rousse et qui a des chaussures transparentes, en TS1), cette année je suis membre du Parlement Régional de la Jeunesse. Je vous propose donc de vous présenter le PRJ et quel y est mon rôle.

J’écris ceci alors que la première séance du PRJ a eu lieu hier et j’espère vous faire part d’autres témoignages tout au long de l’année si ça intéresse certains et surtout faire à la fin de l’année un bilan dont j’espère qu’il sera positif.

Vous pourrez trouver des informations beaucoup moins partielles dans les liens que j’ai mis à la fin !

Le parlement Régional de la jeunesse qu’est ce que c’est ?

Le PRJ a été créé dans la région PACA en 2017 et le deuxième mandat de ce parlement est actuellement en cours.

C’est une assemblée constituée d’une centaine de jeunes : lycéens, apprentis, BTS, sous la présidence du président de la région PACA Renaud Muselier. Le PRJ dispose d’un budget d’autonomie de 100 000€ avec pour objectifs de créer des actions ou des dispositifs en faveurs de la jeunesse dans notre région.

Comment ça marche ?

Le PRJ se réunit sous forme de séances plénières dans l’hémicycle du parlement régional (avec des sièges somme toute très confortables, des écrans pour voir qui prend la parole, des micros !), ou en petits groupes axés sur des thématiques précises appelés « fabriques ».

Les échanges sont animés par des animateurs de la région et de structures privées et se font en la présence du parlementaire régional délégué à la jeunesse, Ludovic Perney.

Les projets sont menés au sein des fabriques qui étaient au nombre de 3 l’année dernière : la fabrique environnement, la fabrique communication et la fabrique citoyenneté. Ainsi au début du mandat les parlementaires choisissent selon leur sensibilité dans quelle fabrique aller.

Le PRJ se réunit environ 1 fois par mois à Marseille ou sous forme de week-end de travail ou encore lors de voyages (parlement européen, Auschwitz…) où les places sont limitées.

Quelles actions ont été menées lors de la première mandature ?

Nous lui devons la création de l’E-Pass Jeune, dispositif offrant aux lycéens et apprentis 80€ pour l’achat de livres, places de théâtre, cinéma… (Inscrivez vous c’est gratuit !!!!!!!)

La fabrique Environnement : développement du bio et du local dans les cantines scolaires ainsi que la rédaction de la charte de l’éco-ambassadeur visant à ce que dans chaque lycée se trouve un éco-ambassadeur responsable d’actions au sein de son établissement en faveur de l’environnement (il reste à la faire appliquer…).

La fabrique citoyenneté qui se divise en deux groupes :
-  « L’accès cible » qui a fait des dispositifs pour faciliter les déplacements dans la région pour les personnes à mobilité réduite.
-  La fabrique citoyenneté proprement dite qui a financé des projets citoyens menés par des jeunes suite à un appel à projet et lutté contre le harcèlement au sens large.

La fabrique communication
 : cette fabrique est transversale et rend compte de toutes les actions et déplacements du PRJ. Ses membres ont crée un compte YouTube du PRJ et l’ont alimenté avec de nombreux reportages et vidéos, ont fait vivre le site du PRJ et créé le magazine récapitulant le mandat (je vous mets tout en lien à la fin, allez donner un coup d’œil ils sont meilleurs que moi pour présenter le PRJ et ses action !!)

Comment ça c’est passé pour moi au PRJ

Le CPE est venu me voir en début d’année pour savoir si je connaissais des élèves qui souhaitaient se présenter au PRJ or ça m’intéressait ; j’ai donc rédigé une lettre de motivation résumant ce dans quoi je m’étais déjà engagée (vie lycéenne, bénévolat), pourquoi je voulais aller au PRJ et si j’avais déjà des idées de projet. Je tiens à dire ici que si être parlementaire régional de la jeunesse vous tente pour l’année prochaine et les suivantes, nul besoin d’avoir une expérience de fou, ce qu’on attend de vous c’est de la motivation, de l’implication, de l’altruisme ! Ainsi je suis informée quelques semaines plus tard que le jury qui s’occupe de retenir les candidatures a accepté la mienne (toujours pour ceux qui veulent se présenter, la concurrence n’est pas trop forte : environ 100 élus pour 120 candidats).

La première séance du PRJ a eu lieu le 17 novembre à l’hôtel de région de Marseille. L’inauguration de la mandature s’est faite avec les discours d’élus de la Région ainsi que du président de la Région, une photo puis une présentation du PRJ sur la base de clips vidéo de la fabrique communication et les témoignages joints aux encouragements de certains de nos prédécesseurs. Suite à un repas où je tentais de faire connaissance avec d’autres parlementaires nous sommes dispersés dans les fabriques selon notre choix.

Après avoir longuement hésité entre environnement et citoyenneté, je décide d’aller dans cette dernière en espérant que les échanges mèneraient à la création d’une fabrique solidarité. 35 personnes dans la fabrique, nous discutons par groupe de 6 afin de soulever les grandes lignes directives de la fabrique. Il ressort de notre groupe que la question migratoire nous touche, sensibilité que nous retrouvons chez un autre groupe. Un autre groupe encore veut œuvrer pour aider les plus démunis. Au final 3 grands axes se dessinent au sein de la fabrique citoyenneté : l’Europe ou comment faire pour que les jeunes se sentent citoyens européens, la santé et la solidarité.
Le groupe voulant travailler sur le thème de la solidarité se détache des autres membres de la fab citoyenneté pour commencer des esquisses de projet et est créée officieusement la fabrique au nom provisoire de « fabrique fraternité ».
La journée se clôture par le rapport des différentes pistes de réflexions des différentes fabriques. Nous nous disons à dans 3 semaines pour un week-end d’intégration.

Bilan :

Je constate que ce mandat va m’apporter beaucoup plus que ce que moi je vais pouvoir apporter aux jeunes de notre région lorsque je vois l’aisance et la confiance avec laquelle s’expriment ceux qui sont à leur deuxième mandat.
Nous n’avons que jusqu’à juin pour définir des besoins, puis un projet, puis le mettre en œuvre, et c’est peu mais j’espère que nous serons fier.e.s de nous dire qu’on aura fait pour le mieux avec les moyens, le temps et les champs d’action qui nous sont impartis.

Pour plus d’informations :
Venir me voir, Zoé Dubois TS1
Le site (le bilan de la mandature est très bien fait et à télécharger en bas de la page du site)
La chaine YouTube
Sur Facebook

 
Lycée Félix Esclangon – Boulevard Martin Bret - 04100 Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71 – Responsable de publication : Mme Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : mardi 4 décembre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille