Félix Esclangon
Lycée
Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71
 

Fête de la science 2016

mercredi 19 octobre 2016, par Mme V. Chojnacki

Six élèves de première S1, ont participé à la fête de la science à l’observatoire de Haute Provence (OHP) le 15 octobre 2016. Ils y ont animé trois ateliers en lien avec leurs TPE.

JPEG - 3.2 Mo
Le groupe de lycéens devant la coupole du T193

Les lycéens sont arrivés à l’Observatoire le vendredi 14 octobre sous la pluie. Ils ont été rejoints par des lycéens du lycée Victor Hugo à Carpentras et du Lycée Vauvenargues à Aix en Provence, qui comme eux sont passionnés d’astrophysique. Les enseignants des trois lycées ont prévu de travailler ensemble sur une même problématique : les astéroïdes.
La soirée du 14 octobre a donné lieu à un échange entre les lycéens. On a durant cette soirée préparé les ateliers du lendemain, ainsi que leur soirée d’observation du samedi soir.

JPEG - 3.3 Mo
Préparation de l’après midi et organisation des groupes

Le public a ainsi pu rencontrer nos élèves et découvrir l’astrophysique en suivant les explications de ces jeunes scientifiques venus présenter leurs démarches.

JPEG - 3.4 Mo
Visite du stand « taches solaires »

Le public a observé les taches solaires via une lunette, dite Halpha, un télescope C8 mis à disposition du lycée par Astro à l’école et à l’aide d’un Solar-scope. Cet atelier a permis d’expliquer l’origine des taches solaires, l’activité du Soleil, la rotation du soleil sur lui-même et de donner des ordres de grandeurs sur les tailles respectives du Soleil et de la Terre.

JPEG - 1.9 Mo
Visite du stand imagerie

A un second stand, le public a manipulé un logiciel de traitement d’images d’astrophysique. Jeunes et moins jeunes, ont appris à superposer des images produites par les élèves eux même à partir du télescope IRiS pilotable à distance et ainsi réalisé leur propre image d’une galaxie ou d’une nébuleuse.
Le dernier stand présentait le travail de mesures que l’on fait en photométrie différentielle.

JPEG - 1.9 Mo
Visite du stand photométrie différentielle

Les élèves ont montré comment on réalise une courbe de luminosité d’un objet céleste. Puis ils ont expliqué comment on pouvait exploiter ces courbes.

JPEG - 3.7 Mo
Courbe de luminosité d’un astéroïde

Par exemple, à partir de la courbe de luminosité d’une étoile ayant une exoplanète qui orbite autour, on peut déterminer la taille de l’exoplanète en fonction du diamètre de l’étoile hôte. A partir de la luminosité d’un astéroïde, il est possible de connaitre la période de rotation de cet astéroïde. En comparant avec des modèles, il est possible d’en déterminer la forme.
Durant la nuit du samedi au dimanche, les élèves ont utilisé les télescopes mis à leur disposition : Deux C8, le télescope T80 de l’OHP et le télescope IRiS.

JPEG - 2 Mo
Installation du télescope de nuit

Ils ont pu tout au long de la nuit réalisée des images d’exoplanète et d’astéroïdes pour une exploitation futur dans le cadre de leur TPE. Les observations se sont finis au petit matin juste avant le lever du Soleil.
Les élèves sont repartis de l’OHP fatigués par leurs deux nuits studieuses mais ravis de l’immersion complète dans le monde de la recherche en astrophysique. Cette sortie pédagogique a pu être réalisée grâce au dispositif régional le Ciel comme Laboratoire.
Trois élèves repartiront fin novembre refaire des mesures pour les TPE portant sur les astéroïdes. Ils rencontreront à nouveau leurs camarades de Carpentras.

Mme Chojnacki Véronique
Professeur de sciences physiques

Portfolio

  • Montage du télescope
 
Lycée Félix Esclangon – Boulevard Martin Bret - 04100 Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71 – Responsable de publication : Mme Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : mercredi 30 janvier 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille