Félix Esclangon
Lycée
Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71
 

Sujet Recto Verso

lundi 12 mai 2014

Julien et Marie avaient pris leur décision. Ils en avaient parlé longuement en revenant du restaurant un soir dans la rue mais cette fois ils étaient vraiment sur. Ils voulaient et ils étaient prêts à adopter un enfant. Dans le mois qui suivit leur décision, ils s’occupaient de toutes les démarches nécessaires pour l’adoption. Ils avaient choisis d’adopter une petite fille. Une fois toutes les démarches accomplies, Julien devait se rendre en Amérique du sud pour aller chercher leur fille. Il en avait pour trois jours et Marie préfèra l’attendre en France et préparer tout pour l’arrivé du bébé. Mais le couple ne se doutait pas de ce que ce voyage allait couter à Julien. Avant d’atterir en Amérique juste au dessus du continent un des moteurs de l’avion cessa de marcher et l’avion traversa le ciel nuageux pour venir s’écraser dans la vaste forêt amazonienne. Julien mourut sur le coup. Une journée après, Marie était sans nouvelle, elle s’inquietait. Quand elle apprit la dure nouvelle, elle sombra. Elle était annéantie elle se retrouvait toute seule, abandonnée. Tout en elle était fissuré elle avait perdu une partie d’elle. Le jour de l’enterrement était dur pour elle. Elle enfila une robe noire avec un manteau noir par dessus et elle partit. Pendant tout l’enterrement elle réflichissait à sa vie et à l’enfant qu’ils auraient dû adopter. Les jours qui suivaient la mort de Julien, Marie repensait a cette petite fille qui probablement l’attendait au fin fond de l’Amérique du sud. Et au bout de quelques temps, elle prit la décision d’aller la chercher. Elle pensait vraiment que grâce à elle, elle allait se sentir moins seule et pouvoir donner tout son amour à cette petite fille. Elle prit l’avion en étant vraiment craintive après la mort de Julien. Arrivée sur ce continent qui était nouveau pour elle, elle alla prendre une chambre d’hotel et partie chercher l’orphelinat. Une fois trouvé elle y entra, il ressemblait à une vraie prison avec des grillages partout. Elle se renseigna sur la fille qu’elle devait adopter mais elle apprit qu’une famille l’avait déjà accueillie. Elle fondit en larmes et quitta l’orphelinat pour rentrer à l’hotel. Elle rentra dans sa chambre, ouvrit la fenêtre pour laisser rentrer un peu de lumière et regarder les feuilles d’arbres qui rentraient elles aussi. Elle s’allongea dans son lit et fondit en larmes dans ses draps. Quelques jours après elle retourna en France le coeur lour et plein de tristesse.

 
Lycée Félix Esclangon – Boulevard Martin Bret - 04100 Manosque tel.04.92.70.54.70 fax 04.92.70.54.71 – Responsable de publication : Mme Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 14 février 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille